Le conseil d'administration de la SCFA et notre directrice générale vous souhaitent la bienvenue à la Société canadienne de fertilité et d'andrologie. 

BOD-2020crop.PNG

Conseil d'administration de la SCFA 2020-2021

Absente lors de la photo : Sara Cohen, Prati Sharma, and Soni Sierra

Cliquez ici pour rencontrer le conseil d'administration et la directrice générale de la SCFA.

À propos de la SCFA

La SCFA est une société nationale sans but lucratif multidisciplinaire qui sert de porte-parole aux spécialistes de la reproduction, notamment des médecins, des infirmières, des andrologues, des embryologistes, des chercheurs, des conseillers, des psychologues, des travailleurs sociaux, des avocats, des éthiciens, des professionnels de l'administration et des stagiaires travaillant dans le domaine de la procréation assistée au Canada.Établie en 1954, la mission de la SCFA est de faire progresser de façon responsable les sciences et la médecine de la reproduction au Canada par le leadership, la recherche et l'orientation. Grâce à ses 700 membres multidisciplinaires, la SCFA vise à promouvoir l'excellence dans le domaine de la procréation assistée au profit des Canadiens et des enfants nés de cette technologie.

Sa vision

Promouvoir l'excellence en reproduction assistée.

Sa mission

Faire progresser les sciences et la médecine de la reproduction au Canada grâce au leadership, à la recherche et à l'orientation des patients, des soignants, du gouvernement et de la société.

Ses valeurs

La Société et ses membres adhèrent aux principes de sécurité, d'efficacité, de pratique éthique, d'innovation, de responsabilité et d'amélioration continue de la qualité.

Les objectifs stratégiques sont les suivants: éducation-recherche et transfert de connaissances-lignes directrices et normes de pratique clinique pour la certification des professionnels non médicaux-relations.

Son histoire

En 1954, la Société a été fondée sous le nom de Société canadienne pour l'étude de la fertilité. Elle a été créé par un petit groupe de médecins dont la pratique et la recherche principales étaient centrées sur les problèmes de fertilité chez l'homme et la femme. Son but était de promouvoir l'étude et la recherche dans le domaine de l'infertilité. Le nom de la société a été changé pour "The Canadian Fertility Society" en avril 1972. À cette époque, l'accent était mis sur le contrôle de la fertilité et le premier livre publié par la Société canadienne de fertilité était "A Practical Manual on Reproduction", édité par Dr.Collins et Dr.Rioux. En 1982, la Société a fusionné avec la Société canadienne d'andrologie pour devenir la Société canadienne de fertilité et d'andrologie. Actuellement, le nombre de membres de la Société a augmenté pour inclure plus de 400 obstétriciens et gynécologues, urologues, endocrinologues de la reproduction, chercheurs et autres professionnels de la santé de chaque province, ainsi que des membres d'autres pays.

L'adhésion à la Société est ouverte à toutes les personnes actives dans le domaine de la médecine et des sciences de la reproduction, y compris les médecins, les scientifiques, les infirmières, les andrologues, les embryologistes, les conseillers, les psychologues, les travailleurs sociaux, les éthiciens, les avocats, les professionnels de l'administration et les stagiaires.

Pour plus d'informations sur l'histoire de la Société, veuillez consulter L'histoire de la Société canadienne de fertilité et d'andrologie (1954-1989) par John A. Collins, MD, FRCSC, Département d'obstétrique et de gynécologie, Université McMaster, Journal SOGC, juin 1992.