GIS - Éthique et Droit 

Le groupe d'éthique et de droit est un groupe interprofessionnel et interdisciplinaire composé d'éthiciens, d'avocats, de universitaires, de cliniciens et d'autres professionnels qui se consacrent à la prestation éthique et légale de la procréation assistée au Canada. Ce GIS encourage la recherche et la discussion sur les questions éthiques relatives aux services de reproduction humaine et de fertilité, ainsi que sur les questions juridiques relatives aux procédures et techniques de procréation assistée, en particulier la procréation. Il s’engage également à promouvoir la connaissance et la compréhension des lois et des politiques pertinentes et à offrir des possibilités d’apprentissage à ses membres.

Comment s'inscrire:

Le groupe d'éthique et de droit accueille des membres issus d'un large éventail de disciplines et qui s'intéressent aux implications éthiques et / ou juridiques des services de TPA. Tous les membres doivent être membres en règle de la SCFA.

Shirley Levitan, LLB - Co-Présidente 

ShirleyL

Shirley pratique le droit à Toronto depuis 1988. Elle met l'accent sur le droit de la famille depuis 1991 et le droit de la fécondité depuis 1996. Elle est membre des barreaux de l'Ontario (1988) et de l'État de New York (1991). Shirley a obtenu son diplôme de premier cycle de l’Université de Toronto en 1981 et son diplôme de droit de l’Université d’Ottawa en 1987. Shirley a été membre du comité du Bureau de l’avocat des enfants en Ontario pendant six ans et titulaire de licence pour adoption privée. Elle est une ancienne présidente de Collaborative Practice Toronto.

Dans le contexte de la loi sur la fertilité, Shirley a travaillé avec des cliniques, des hôpitaux, des parents d'intention, des donneurs d'ovules / de sperme et des porteurs de grossesse. Elle a été invitée à prendre la parole à des conférences et à des séminaires au Canada et aux États-Unis, notamment l’Association du Barreau de l’Ontario, l’American Bar Association, le National Judges Institute (Ontario), la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada, l’Université de Toronto, le Association des tribunaux de la famille et de la conciliation et l'Académie américaine des procureurs en techniques de procréation assistée, dont elle est membre élu. Shirley siège actuellement au comité exécutif du GIS de Leadership et gestion de la SCFA. Shirley est l'un des rares avocats en Ontario à posséder une vaste expérience du droit de la famille et du droit de la fécondité. On lui a donc demandé d'aider à examiner et à réviser le projet de loi 137 (Loi Cy et Ruby's), qui modifie la réforme du droit des enfants en vigueur en Ontario. Acte. Les modifications ont une incidence juridique directe et vitale sur les familles ontariennes créées à l’aide de technologies de procréation de tiers.

Shirley a utilisé toutes sortes d'arrangements en matière de technologie de la reproduction et veille avec diligence à ce que les accords requis soient conformes à l'évolution du contexte juridique au Canada. Shirley est également une avocate canadienne de premier plan en matière de préparation et d’examen des requêtes devant les tribunaux et les gouvernements traitant des problèmes d’enregistrement des naissances transfrontaliers, nationaux et internationaux qui surviennent dans le contexte de la technologie de procréation assistée. Shirley est la première avocate en Ontario à avoir obtenu une déclaration de filiation dans une situation de maternité de substitution dans laquelle les futurs parents n’avaient aucun lien génétique avec l’enfant.

Shruti Gandhi, MD., FRCP (C)- Co-Présidente 

S_Gandhi.jpg

Shruti Gandhi est un médecin d'origine indienne qui a fait son MBBS au Maulana Azad Medical College de New Delhi. Elle est diplômée en 1973 de l'Université de Delhi et après avoir terminé un stage d'un an en janvier / 1975, elle a commencé sa résidence junior en chirurgie et Gynae-Obst à New Delhi. Après avoir terminé la résidence junior, Dr.Gandhi a travaillé en Inde dans une clinique gouvernementale pendant quelques années. 

Après avoir terminé sa formation en résidence, Dr.Gandhi s'est vu offrir un emploi dans une clinique d'infertilité à Toronto. Pendant qu'elle y travaillait, elle s'est rendu compte que de nombreuses femmes indiennes souffraient d'infertilité et étaient soumises à des abus en raison de ce problème. Elles étaient désespérés d'avoir un bébé, mais elles avaient aussi des barrières linguistiques et culturelles. Témoin de tout cela, elle a estimé qu'elle pouvait les aider car elle appartenait également à la même culture et parlait couramment l'hindi, le punjabi et l'ourdou et comprenait un peu le gujarati, le bengali, etc. La plupart des patients vivaient à Etobicoke, Brampton, Mississauga et North York de la RGT et elles avaient beaucoup de mal à se déplacer au centre-ville. Étant donné que Dr.Gandhi vivait également à Etobicoke, elle a créé une petite clinique d'infertilité en 1994, qui était plus accessible à la population ethnique vivant dans ces régions.

En juin 2008, elle a établi une installation ultramoderne beaucoup plus grande à Etobicoke et y a travaillé jusqu'au début de 2018. Dr. Gandhi est maintenant attaché à diverses cliniques médicales à Etobicoke et à Mississauga et elle continue d'aider  les patientes souffrant du problème de l'infertilité.

Kathleen Hammond, PhD - Secrétaire/Trésorier

KH

Kathleen Hammond est candidate au B.C.L./LL.B à la Faculté de droit de McGill. Avant de travailler à McGill, elle a obtenu un doctorat en sociologie de l'Université de Cambridge, pour lequel elle a exploré le marché et la réglementation des technologies de procréation assistée au Canada. Pendant ses études de doctorat, elle était membre de la Brocher Foundation et du projet Embryo Project de l'Arizona State University. Kathleen Hammond a participé à l'élaboration de politiques dans le domaine de la reproduction pour des organisations telles que l'Organisation mondiale de la santé. Elle a partagé ses recherches par le biais de nombreux forums, y compris par le biais de webinaires pour la Société américaine de médecine de la reproduction et, bien sûr, lors des réunions annuelles de la Société canadienne de fertilité et d'andrologie. Durant le semestre d’hiver, elle donnera un cours sur le droit de la fécondité à la Faculté de droit de McGill.