Communication de la SCFA sur la COVID-19

le 30 septembre |le 24 septembre le 10 août | le 25 juin | le 5 juin le 3 juin | le 13 mai le 29 avril | le 15 avril | le 9 avril | le 31 mars | le 18 mars | le 17 mars | le 13 mars | le 25 février

Mise à de la COVID-19 #11: Le 30 septembre 2020

Chers membres:
 
La Société canadienne de fertilité et d'andrologie continue de surveiller les informations régionales et nationales sur les éclosions de COVID-19. Dans notre dernière mise à jour du COVID-19, nous avons rappelé à tout le monde de rester diligent et de suivre tous les protocoles établis par les autorités de santé publique.
 
Nous recommandons que les soins de fertilité restent accessibles tout au long de la phase de résurgence de la pandémie. Les cliniques de fertilité devraient reconnaître l'obligation permanente d'effectuer un contrôle de qualité régulier et requis; entretien du matériel de laboratoire et du matériel cryoconservé; élaborer et / ou maintenir un plan d'EPI; élaborer un plan de ressources humaines; et continuer à faire preuve d'une extrême prudence lors de la mise en œuvre de tous les protocoles et directives.
 
Veuillez trouver le document Soins de fertilité pendant la pandémie du COVID-19: principes directeurs pour aider les cliniques de TAR au Canada en cliquant ici.
 
Nous avons également suggéré l'utilisation de l'application «Alerte COVID», qui aide à briser le cycle d'infection. L'application peut informer les gens des expositions possibles avant l'apparition de tout symptôme. L'application ne suit pas l'emplacement, le nom, l'adresse, le numéro de téléphone, les informations de santé ou toute autre information sensible de l'utilisateur. Vous pouvez signaler un diagnostic de COVID-19 via l'application si vous résidez au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario ou en Saskatchewan. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici.
 
À l'approche de la saison de la grippe, il est essentiel que nos établissements de santé ne soient pas débordés. Nous vous recommandons de vous faire vacciner contre la grippe; comme indiqué par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), cela facilitera la distinction entre les cas de COVID-19 et de grippe.
 
Merci au groupe des directeurs médicaux de la FIV pour ses conseils supplémentaires. Merci à chacun d'entre vous d'avoir travaillé dur dans des circonstances aussi difficiles et d'avoir fait votre part pour jouer un rôle significatif dans notre protection à tous.
 
Cordialement,
 
Jason Hitkari, président (2020-2021)
Goldi Gill, directrice exécutive
Conseil d'administration de la SCFA

Mise à jour de la COVID-19 #10: Le 24 septembre 2020

Chers membres: 
 
En raison de l'augmentation rapide des cas de COVID-19 à travers le Canada, nous aimerions vous rappeler de rester diligents et suivre tous les protocoles établis par les autorités de santé publique.
 
De plus, vous pouvez utiliser l'application 'Alerte COVID' pour identifier une exposition possible au virus avant de ressentir des symptômes. L'application ne suit pas l'emplacement, le nom, l'adresse, le numéro de téléphone, les informations de santé et toute autre information sensible de l'utilisateur. Vous pouvez signaler un diagnostic de COVID-19 via l'application si vous résidez au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario et en Saskatchewan. Pour des informations plus détaillées, veuillez cliquez ici.
À l'approche de la saison de la grippe, il est essentiel que nos établissements de santé ne soient pas débordés. Nous recommandons à de se faire vacciner contre la grippe. Comme indiqué par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cela facilitera la distinction entre les cas de COVID-19 et de grippe.
 
Si vous souhaitez consulter de plus amples informations et ressources de la SFCA relatives au COVID-19, veuillez cliquer ici.
 
Cordialement,
 
Jason Hitkari, Président de la SCFA (2020-2021)
Goldi Gill, Directrice executive
Conseil d'administration de la SCFA

Mise à jour de la COVID-19 #9: Le 10 août 2020

Chers membres:

Nous tenons à vous informer que nos conseils concernant COVID-19 et PMA restent inchangés par rapport à notre mise à jour COVID-19 publiée le 25 juin et revue le 7 août. Pour consulter la declaration du 25 juin, consultez la poste ci-dessous. Nous aimerions également que vous sachiez que le document Principes directeurs pour aider les cliniques de PMA au Canada à reprendre les services et les soins ont été envoyés aux directeurs médicaux de la FIV pour examen et qu'aucune modification n'a été apportée.

Sincèrement,

Eileen McMahon, présidente (2019-2020)
Goldi Gill, directrice générale
Conseil d’administration de la SCFA


 

Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #8 le 25 juin, 2020

Chers membres:
 
La Société canadienne de fertilité et d’andrologie continue de surveiller l’information régionale et nationale sur les éclosions de COVID-19. Nous maintenons notre appui à la reprise sécuritaire des services en veillant à ce que les avis gouvernementaux, la stabilité de l’approvisionnement en équipement de protection individuelle (EPI) et la sécurité du personnel et des patients soient pris en considération. De nombreuses provinces ont continué de s’ouvrir aux affaires et, à mesure que les cliniques de fertilité reprennent leurs services, nous réaffirmons que la reproduction est un droit humain essentiel[i] et que le développement et la prestation de technologies de reproduction pour aider les Canadiens à fonder leur famille sont des services de santé essentiels[ii].
 
nous a demandé à tous d’envisager des initiatives visant à réduire les tests inutiles pendant cette période et à appuyer la réduction soutenue des soins inutiles au-delà du COVID-19. L’objectif principal de la qui nous intéresse est de maintenir la réduction des tests inutiles comme les analyses sanguines et les échographies pendant le traitement de la fertilité et de soutenir les visites virtuelles avec les médecins et les infirmières pendant la pandémie. Nous vous recommandons également de consulter la liste  de la SCFA[iii].
 
La SCFA documente les Principes directeurs pour aider les cliniques canadiennes de PMA à reprendre les services et les soins, et les Recommandations relatives aux fermetures et au démarrage des laboratoires de FIV pendant une pandémie continueront d’être révisées au besoin. Encore une fois, nous encourageons tous les commentaires à contribuer à l’élaboration et à l’amélioration de ces documents d’orientation[iv][v].
 
Pour votre référence, il existe un centre d’approvisionnement du gouvernement[vi] qui fournit de l’information pour aider les organisations à vendre et à acheter de l’équipement de protection individuelle (EPI) pendant la pandémie.
 
Nous continuerons de réviser nos lignes directrices toutes les trois semaines ou à mesure que d’autres renseignements seront disponibles.
 
Merci encore à chacun d’entre vous d’avoir travaillé fort dans des circonstances aussi difficiles et d’avoir fait votre part pour jouer un rôle important dans la protection de tous.
 
Sincèrement,
 
Eileen McMahon, présidente (2019-2020)
Goldi Gill, directrice générale
Conseil d’administration de la SCFA
 
Références:
[i] Approbation par la SCFA de la déclaration conjointe sur la procréation assistée et du COVID-19: ASRM/ESHRE/IFFS
 
[ii] Déclaration de position - Droit à la famille: https://cfas.ca/position-statements_Fr.html#ddf
 
 
[iv] Soins de fertilité pendant la pandémie de COVID-19: https://cfas.ca/Fertility_Care_during_COVID-19_Fr.html
 
[v] Labos de PMA pendant la pandémie: https://cfas.ca/ART_Labs_and_COVID-19_II_Fr.html
 
 

Approbation par la SCFA de la déclaration conjointe sur la procréation assistée et du COVID-19: ASRM/ESHRE/IFFS: le 5 juin, 2020

La Société canadienne de fertilité et d'andrologie (SCFA) est heureuse d'appuyer la Déclaration conjointe sur la procréation assistée et le COVID-19 publiée par « American Society for Reproductive Medicine » (ASRM), la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie (ESHRE) et la Fédération internationale des sociétés de fertilité (IFFS).

La déclaration commune soulève plusieurs points importants. Plus précisément, que la procréation est un droit humain essentiel qui existe indépendamment de la race, du sexe, de l'orientation sexuelle ou du pays d'origine, que le report initial de tous les soins de fertilité, sauf les plus urgents, dans les premiers jours de la pandémie était nécessaire, et que la reprise sélective de ces soins de santé importants est désormais justifiée.

Voir la déclaration


Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #7 le 3 juin, 2020

Chers membres:
 
La Société canadienne de fertilité et d'andrologie continue de surveiller l'information régionale et nationale sur les éclosions de COVID-19. Dans nos dernières directices, nous avons maintenu notre appui à une reprise graduelle et sécuritaire des services en veillant à ce que les avis gouvernementaux, la stabilité de l'approvisionnement en équipement de protection individuelle (EPI) et la sécurité du personnel et des patients soient pris en considération. À mesure que les cliniques reprennent leurs services, nous leur recommandons de mettre en œuvre un cadre clinique et éthique intégré qui est transparent pour les patients.
 
La SCFA documente les principes directeurs pour aider les cliniques de PMA canadiennes à reprendre les services et les soins et les recommandations relatives aux fermetures et aux démarrages de laboratoires de FIV pendant une pandémie seront révisés au besoin et nous encourageons tous les commentaires à contribuer à l'élaboration et à l'amélioration de ces documents d’orientation.
 
Pour consulter la version révisée (le 1er juin, 2020) de nos Principes directeurs en ligne ou la télécharger en format PDF, cliquez ici.
 
Nous continuons de reconnaître qu'il existe une obligation permanente d'effectuer le contrôle de la qualité et l’entretien réguliers et requis, en particulier de l'équipement de laboratoire et du matériel cryoconservé, que les services de fertilité aient repris ou non.
 
Nous procédons maintenant à la révision de nos directices toutes les trois semaines ou à mesure que d’autres renseignements deviennent disponibles.
 
Merci encore à chacun d'entre vous d'avoir travaillé fort dans des circonstances aussi difficiles et d'avoir fait votre part pour jouer un rôle important dans la protection de tous.
 
Cordialement,
Eileen McMahon, présidente (2019-2020)
Goldi Gill, directrice exécutive
Conseil d'administration de la SCFA

Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #6 le 13 mai, 2020

Chers membres:

La Société canadienne de fertilité et d'andrologie continue de surveiller l'information sur les éclosions régionales et nationales de COVID-19. Dans nos dernières directives, nous avons fourni des informations aux cliniques de fertilité prévoyant un redémarrage, y compris des conseils sur ce qu'il faut considérer afin d'établir la date de réouverture: 

• Avis provinciaux et municipaux

• Disponibilité et limites des ressources, y compris les ressources de soins de santé et l'équipement de protection individuelle (EPI) pour les patients et le personnel

• Évaluation du risque de transmission de COVID-19 au personnel et aux patients

De plus, pour faciliter la prise de décisions et pour garantir que les décisions seraient prises de manière équitable et transparente, nous avons proposé que les cliniques mettent en œuvre un cadre clinique et éthique intégré pour encourager toutes les cliniques à utiliser les mêmes principes directeurs transparents de sécurité pour les patients et le personnel.

Nous avons également fourni des documents de la SCFA: "Les soins de fertilité pendant la pandémie de COVID-19 : Principes directeurs pour aider les cliniques canadiennes de procréation assistée à reprendre les services et les soins" ainsi que les "Recommandations reliées à l’arrêt et au redémarrage d’un laboratoire de PMA pendant une pandémie pour aider les cliniques à se préparer pour la reprise des soins".

Nous continuons de soutenir une reprise progressive des soins et reconnaissons que l'urgence de reprendre les soins essentiels de fertilité augmente. Cette urgence découle non seulement du risque que pour de nombreux patients, les retards de traitement affectent leurs chances de succès, mais aussi d'une inquiétude croissante concernant la santé mentale des patients laissés en attente pour un temps indéterminé.

Nous continuons de reconnaître qu'il existe une obligation continue d'effectuer un contrôle de qualité et une maintenance régulière , en particulier de l'équipement de laboratoire et du matériel cryo-conservé, indépendante du fait que les services de fertilité aient repris ou non.

Nous avons apporté des précisions supplémentaires dans le document Les soins de fertilité pendant la pandémie de COVID-19: Principes directeurs pour aider les cliniques canadiennes de procréation assistée à reprendre les services et les soins. Veuillez trouver le lien vers le document mis à jour ici.

Ce document d'orientation sera réexaminé au moins toutes les deux semaines ou à mesure que de nouvelles informations seront disponibles, étant donné que la situation évolue et change.

Merci encore à chacun d'entre vous d'avoir travaillé de façon diligente dans des circonstances aussi difficiles et d'avoir fait votre part pour jouer un rôle significatif dans notre protection à tous.

Cordialement,

Eileen McMahon, présidente (2019-2020)

Goldi Gill, directrice exécutive

Conseil d'administration de la SCFA


Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #5 le 29 avril, 2020

Chers membres:

Comme vous le savez, la Société canadienne de fertilité et d’andrologie surveille l’information sur les éclosions régionales et nationales de COVID-19. Nous croyons que la plupart des cliniques de fertilité au Canada, ainsi que d’autres spécialités, ont considérablement réduit les services afin de préserver les ressources en soins de santé, y compris l’équipement de protection individuelle (EPI), et limiter l’exposition du personnel et des patients au coronavirus. Toutefois, à mesure que les provinces commencent à voir plus de cas se rétablir que de cas actifs et que la courbe s’aplatit de façon prolongée, les cliniques doivent se préparer à la reprise graduelle et sécuritaire des services afin que les soins de fertilité, un service essentiel, ne soient pas inutilement retardés.

Les documents de la SCFA : Les soins de fertilité pendant la pandémie de COVID-19 : Principes directeurs pour aider les cliniques canadiennes de procréation assistée à reprendre les services et les soins et Recommandations relatives aux fermetures et au démarrage des laboratoires de FIV pendant une pandémie seront essentielles pour aider les cliniques à se préparer à la reprise des soins. Veuillez consulter les liens vers les documents ci-dessous.

PLANIFICATION DE LA REPRISE DES SERVICES :

Les connaissances sur le COVID-19, les méthodologies de test pour sa détection et son immunité acquise, ainsi que ses options de traitement évoluent rapidement (i). Par conséquent, dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la décision quant au moment où les soins de santé en général, et les cliniques de fertilité en particulier, devraient procéder à des interventions médicalement nécessaires et urgentes exige un examen proactif minutieux de plusieurs facteurs, notamment :

  • Avis provinciaux et municipaux
  • Disponibilité et limites des ressources, y compris les ressources en soins de santé et équipement de protection individuelle (EPI) pour les patients et le personnel
  • Évaluation du risque de transmission du COVID-19 au personnel et aux patients

Afin de faciliter la prise de décision et de veiller à ce que les décisions soient prises de façon équitable et transparente, nous proposons que les cliniques mettent en œuvre un cadre clinique et éthique intégré pour intégrer systématiquement les facteurs susmentionnés. Une approche fondée sur des principes et axée sur les soins devrait comprendre une évaluation des besoins médicaux des patients et des principes directeurs d’éthiques selon lesquels le risque d’une détérioration des résultats pour les patients devrait être évalué en fonction du risque d’exposition des patients et du personnel au virus.

CALENDRIER DE REPRISE DES SERVICES :

Compte tenu de la pandémie actuelle, les critères suivants devraient être respectés avant la reprise des services de fertilité :

1. Les organisations réglementaires en vigueur n’interdit pas la reprise des services dans votre secteur de compétence.

2. Un plan pour une approche méthodique et progressive visant à rouvrir lentement les services

3. Toutes les mesures de sécurité recommandées ont été mises en œuvre, notamment :

  • Réduire au minimum les interactions en personne pour favoriser l’éloignement physique, c'est-à-dire des consultations à distance, sauf en cas de nécessité absolue)

  • Présélection des patients avant les visites à la clinique

  • Dépistage en personne du personnel et des patients à leur arrivée à la clinique

  • Mesures de prévention et de contrôle des infections additionels au sein de la clinique (p. ex., éloignement physique entre et parmi le personnel et les patients, l'EPI pour les patients et le personnel, protocoles de nettoyage et de désinfection renforcés)

Il est à noter que nous reconnaissons qu’il existe une obligation continue d’effectuer le contrôle de la qualité et l’entretien réguliers requis, en particulier pour l’équipement de laboratoire et du matériel cryoconservé, que les services de fertilité aient repris ou non.

CADRE DE PRIORISATION DES SERVICES : 

L’Échelle canadienne de triage et d’acuité des services d’urgence (ECTA) (ii) fournit une orientation clinique tandis que les Normes de soins en cas de crise de l’Institut de Médicine (IOM) (iii) établissent le cadre éthique pour l’établissement des priorités :

Équité

  • N’exige pas que toutes les personnes soient traitées de la même façon

  • Exige que les différences d’accès au traitement soient fondées sur les différences appropriées entre les personnes

  • Tenir compte des catégories pour déterminer les priorités comme l’urgence de soins (iv) :

  • Patients de priorité A – émergents – affections ou situations qui représentent une menace potentielle pour le fonctionnement et qui nécessitent une intervention immédiate (ex : patients en oncologie)

  • Patients de priorité B – urgents – problèmes graves ou situations nécessitant une intervention rapide

  • Patients de priorité C – moins urgents – affections et situations liées à la détresse du patient ou à des complications potentielles qui pourraient bénéficier de l’intervention

Le devoir de diligence

  • Les professionnels de la santé ont l’obligation de fournir des soins aux patients.

  • Les établissements de soins de santé ont l’obligation réciproque de soutenir les travailleurs de la santé.

Le devoir de gérer les ressources

  • Les établissements de soins de santé, les responsables de la santé publique, les médecins et les autres professionnels de la santé ont le devoir de gérer les ressources rares.

  • Les professionnels doivent accepter la responsabilité de planifier et d’utiliser les ressources, comme l’EPI, avec prudence afin d’équilibrer l’obligation d’honorer les obligations de soin et d’intendance.

Transparence

  • Le plan de priorisation doit être communiqué clairement

Cohérence

  • La cohérence dans le traitement des groupes semblables favorise l’équité.

  • Les patients de différents centres situés dans la même région touchée ne devraient pas recevoir des niveaux de soins très différents.

Proportionnalité

  • Les mesures de sécurité pour le personnel et les patients comprendront des recommandations lourdes (y compris le dépistage, l’éloignement physique, l’EPI).

  • Ces charges devraient être proportionnelles à l’ampleur du virus et offrir des avantages clairs proportionnels au fardeau

Responsabilisation

  • Des normes efficaces en cas de crise exigent que les personnes à tous les niveaux acceptent et assument les responsabilités appropriées.

  • La responsabilisation pendant et après la pandémie est essentielle

Ce document d’orientation sera revu au moins toutes les deux semaines, ou à mesure que d’autres renseignements seront disponibles, étant donné que la situation évolue et évolue.

Merci encore à chacun d’entre vous d’avoir travaillé fort dans des circonstances aussi difficiles et d’avoir fait votre part pour jouer un rôle important dans la protection de tous.

Cordialement,

Eileen McMahon, présidente (2019-2020)

Goldi Gill, directrice exécutive

Conseil d'administration de la SCFA

Cliquez sur les liens ci-dessous pour afficher les nouvelles directives mises à jour:

Labos de PMA et la pandémie de COVID-19 (mise à jour)

Soins de fertilité pendant la pandémie de COVID-19 (nouveau)

Références 

[i] Prachand VN, Milner R, Angelos P, Posner MC, Fung JJ, Agrawal N, Jeevanandam V, Matthews JB. Medically-Necessary, Time-Sensitive Procedures: A Scoring System to Ethically and Efficiently Manage Resource Scarcity and Provider Risk During the COVID-19 Pandemic, Journal of the American College of Surgeons (2020), doi: https://doi.org/10.1016/ j.jamcollsurg.2020.04.011.

[ii] Beveridge R, Clarke B, Janes L, Savage N, Thompson J, Dodd G: Canadian emergency department triage and acuity scale: implementation guidelines. Canadian Journal of Emergency Medicine. 1999, 1 (suppl 3): S1-24.

[iii] Committee on Guidance for Establishing Crisis Standards of Care for Use in Disaster Situations; Institute of Medicine. Crisis Standards of Care: A Systems Framework for Catastrophic Disaster Response. Washington (DC): National Academies Press (US); 2012 Mar 21. 4, Cross-Cutting Themes. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK201082/.

[iv] Dietz JR, Moran MS, Isakoff SJ, Kurtzman SH, Willey SC, Burstein HJ, Bleicher RJ, Lyons JA, Sarantou T, Baron PL, Stevens RE, Boolbol SK, Anderson BO, Shulman LN, Gradishar WJ, Monticciolo DL, Plecha DM, Nelson H, Yao KA. Recommendations for Prioritization, Treatment and Triage of Breast Cancer Patients During the COVID-19 Pandemic. The COVID-19 Pandemic Breast Cancer Consortium. Retrieved from https://www.facs.org/-/media/files/quality-programs/napbc/asbrs_napbc_coc_nccn_acr_bc_covid_consortium_recommendations.ashx


Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #4 le 15 avril 2020

Chers membres:

La Société canadienne de fertilité et d’andrologie continue de surveiller de près les renseignements régionaux et nationaux sur les éclosions de COVID-19. Nous recommandons que tous les députés respectent les règles et les règlements de leurs organismes provinciaux. À l’heure actuelle, la plupart des directives demeurent inchangées.


Étant donné que le nombre total de cas de COVID-19 (confirmés et probables) continue d’augmenter au Canada, nos recommandations demeurent les suivantes :
• Mener des consultations par télémédecine ou par téléphone
• Réaliser les cycles FIV actuels en utilisant le congélation uniquement
• Suspendre toutes les interventions diagnostiques et chirurgicales facultatives.
• Reporter tout nouveau cycle (IIU, FIV, FET), à l’exception de la cryoconservation urgente pour l’oncologie, jusqu’à nouvel ordre

Cependant, alors que les provinces commencent à voir l’autre côté de leur pic d’infection et se préparent à planifier un assouplissement éventuel de certaines des mesures en place, nous recommandons que la direction de la clinique commence à planifier la façon dont elle pourra reprendre ses activités cliniques. Les mesures importantes comprendront la façon de limiter le nombre d’interactions entre le personnel et les patients et de maintenir des contrôles stricts sur les personnes qui sont vues à la clinique. Des mesures peuvent être envisagées pour prioriser certains patients dont le temps de traitement est un facteur important. Une planification efficace à ce stade permettra un retour efficace et sécuritaire au traitement des patients lorsque les conditions actuelles le permettront.

Nous reconnaissons que les cliniques ont l’obligation continue d’effectuer le contrôle de la qualité et l’entretien réguliers requis, en particulier de l’équipement de laboratoire et du matériel cryoconservé.

Ce document d’orientation sera revu au moins toutes les deux semaines, ou à mesure que d’autres renseignements seront disponibles, étant donné que la situation évolue et change.

Merci encore à chacun d’entre vous d’avoir travaillé fort dans des circonstances aussi difficiles et d’avoir fait votre part pour jouer un rôle important dans la protection de tous.

Cordialement,
Eileen McMahon, présidente (2019-2020)
Goldi Gill, directrice exécutive
Conseil d'administration de la SCFA


Mise à jour le 9 avril 2020

La SCFA tient à remercier son GIS Labo de PMA d'avoir préparé un document d'orientation concernant les laboratoires de FIV et la pandémie de COVID-19. Pour consulter le document, cliquez ici. De plus, 3 webinaires CFAS COVID-19 sont maintenant disponibles en ligne dans la section réservée aux membres de notre portail ici.


Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #3 le 31 mars 2020

Chers membres de la SCFA:
 
La Société canadienne de fertilité et d'andrologie surveille étroitement les informations sur les éclosions régionales et nationales de COVID-19. Nous recommandons à tous les membres d'honorer les règles et règlements de leurs organismes provinciaux. À l'heure actuelle, la plupart des lignes directrices restent les mêmes et certaines sont en fait plus durs qu'il y a deux semaines.
 
Étant donné que le nombre total de cas de COVID-19 (confirmés et probables) continue d'augmenter au Canada, nos directives restent les suivantes:
  • Mener des consultations par télémédecine ou par téléphone
  • Terminez les cycles de FIV actuels en utilisant uniquement geler-tous
  • Suspendre toutes les procédures et chirurgies diagnostiques et électives
  • Remettre à plus tard tout nouveau cycle (IUI, FIV, FET), en dehors de la cryoconservation urgente en oncologie, jusqu'à nouvel ordre
Nous reconnaissons que les cliniques ont l'obligation d'effectuer régulièrement le contrôle de qualité et l'entretien requis, en particulier de l'équipement de laboratoire et du matériel cryoconservé.
 
Ce document d'orientation sera réexaminé au moins toutes les deux semaines, ou à mesure que de nouvelles informations seront disponibles, étant donné que la situation évolue et change.
 
Merci encore à chacun d'entre vous d'avoir travaillé fort dans des circonstances aussi difficiles et d'avoir fait votre part pour jouer un rôle significatif dans notre protection à tous.
 
 
Cordialement,
Eileen McMahon, présidente (2019-2020)
Goldi Gill, directrice exécutive
Conseil d'administration de la SCFA

Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #2 le 18 mars 2020

Chers membres de la CFAS:

La Société canadienne de fertilité et d'andrologie prend au sérieux la santé et la sécurité de nos membres, de notre personnel et des communautés en général. Nous soutenons les mesures nationales de santé publique pour aplatir la courbe de transmission de COVID-19. Plus précisément, des mesures visant à réduire considérablement l'interaction face à face. Si nous n'appliquons pas de mesures, le nombre de cas devrait augmenter de façon exponentielle. Il est le temps d'agir.

Ce que nous savons:  

L'administrateur en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, recommande que nous devions agir rapidement pour aplanir la courbe afin de réduire l'impact de COVID-19, en pratiquant la distanciation sociale.

Le Premier ministre Justin Trudeau nous conseille de prendre des mesures pour limiter la propagation du COVID-19 en limitant le nombre de personnes avec lesquelles nous entrons en contact étroit, en maintenant une distance de 2 m (6 ') des autres et en évitant les déplacements non essentiels à l'extérieur la maison.  

Les voyages ne sont plus le seul mode de transmission du nouveau coronavirus; la transmission communautaire se produit dans plusieurs provinces.  

Le 15 mars 2020, l'Ontario Medical Association a fortement recommandé la distance sociale. Ils ont également recommandé aux médecins d'identifier et de réduire les visites non essentielles et de suspendre temporairement les soins non essentiels et la chirurgie élective pour protéger tous les fournisseurs de soins de santé, les patients et le public, et surtout, pour gérer ce qui devrait être une demande énorme sur le système de propagation du virus.  

Le 16 mars 2020, la Newfoundland Health Authority a ordonné que tous les rendez-vous non urgents dans les cliniques externes soient reportés et a indiqué que les chirurgies électives avaient été modifiées. 

Le 17 mars 2020:

  • L'Alberta a déclaré une urgence de santé publique en vertu de la Public Health Act.

  • L’administrateur en chef de la santé publique du Manitoba, le Dr Brent Roussin, a souligné l’importance de l’éloignement social.

  • La Nova Scotia Health Authority et le IWK Health Centre ont suspendu les services non urgents et électifs, limité les rassemblements publics et ordonné la fermeture de tous les bars.

  • L'Ontario a déclaré l'état d'urgence afin de protéger le public.  

Le 18 mars 2020:

  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique a déclaré l'état d'urgence provincial.

  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a conseillé à tous les résidents de s'isoler.

  • Le gouvernement de la Saskatchewan a déclaré l'état d'urgence provincial.

  • Le premier du Québec, François Legault, a souligné la nécessité de «respecter les règles» et les recommandations des responsables de la santé pour ralentir la propagation du virus

Ce que nous faisons:

Nous surveillons activement l'évolution de la situation COVID-19 pour fournir des mises à jour à nos membres, tout en étant conscients du fait que les interventions de santé publique peuvent avoir un impact significatif sur les soins de fertilité, les libertés civiles et la situation économique. 

Ce que cela signifie pour nos membres:

Nous espérons que des mesures spécifiques pour minimiser les contacts non essentiels avec le système de soins de santé réduiront la transmission à nos membres, familles et patients, ralentissant ainsi l'augmentation du nombre de cas et protégeant nos systèmes médicaux contre les surcharges. En tant que tel, notre conseil aux patients serait qu'ils restent à la maison s'ils le peuvent et cela comprendrait de ne pas assister aux consultations ou procédures de fertilité.  

Bien que les grandes organisations gouvernementales ne puissent pas spécifiquement aborder la mise en œuvre des mesures de santé publique pour les cliniques de fertilité, la CFAS fournit une interprétation telle qu'elle s'applique à nos membres et aux mandats de comportement professionnel suite à l'édit du gouvernement provincial. Nous interprétons cela comme exigeant des actions décisives de la part des cliniques de fertilité pour réduire considérablement les interactions en personne en:

1. Mener des consultations par télémédecine ou par téléphone

2. Compléter les cycles de FIV en cours mais en utilisant tout le gel

3. Suspension de toutes les procédures et chirurgies diagnostiques et électives

4. Retarder tout nouveau cycle (IUI, FIV, FET), en dehors de la cryoconservation urgente en oncologie, jusqu'à nouvel ordre  

Ce document d'orientation sera revu au moins toutes les deux semaines, ou à mesure que de plus amples informations seront disponibles, étant donné que la situation évolue et change.   Merci à chacun d'entre vous d'avoir travaillé dur dans des circonstances aussi difficiles et d'avoir fait votre part pour jouer un rôle significatif dans notre protection à tous.

Cordialement,

Eileen McMahon, présidente (2019-2020)

Goldi Gill, directrice exécutive

Conseil d'administration de la CFAS


Mise à jour le 17 mars 2020

Chers membres:

Selon le site web du gouvernement du Canada, COVID-19 (Corona Virus Disease 2019) est une maladie qui provoque une déclanchement de maladie respiratoire, y compris la pneumonie, à Wuhan, en Chine, à la fin de 2019 et au début de 2020. Depuis ce temps, des cas ont été signalés dans plusieurs autres régions, dont le Canada. On sait très peu à propos de l'impact de COVID-19 sur la reproduction et la grossesse. Cependant, la grossesse augmente la sensibilité aux infections respiratoires et les infections respiratoires graves pendant la grossesse peuvent résulter à un accouchement prématuré. Donc, nous recommandons que les patients et leurs partenaires évitent les voyages non essentiels dans les régions où un nombre croissant de cas de COVID-19 sont signalés.

Nous reconnaissons qu'il s'agit d'une situation fluide et recommandons à tous les membres de surveiller les agences de santé publique pour les directives officielles et les informations sur les éclosions. Toutes les personnes en contact avec les patients ont un rôle essentiel à jouer pour aider à identifier, signaler et gérer les cas potentiels de COVID-19. Nous encourageons tout le monde à suivre de bonnes pratiques d'hygiène, notamment en se lavant souvent les mains, en se couvrant la toux et les éternuements et en évitant tout contact avec les autres en cas de malaise.

Au fur et à mesure que de nouveaux développements dans l'épidémie de COVID-19 et les stratégies d'atténuation pour limiter sa propagation émergent, les cliniques de fertilité doivent prendre des décisions difficiles sur les services qu'elles fourniront ou ne fourniront pas, et certaines envisagent même la fermeture. La SCFA recommande que chaque région suive ses directives respectives en matière d'autorité de santé publique et du gouvernement du Canada. Cependant, en plus des stratégies de prévention et de contrôle des infections telles que se laver les mains souvent, se couvrir la toux et les éternuements et éviter les contacts avec les autres en cas de malaise, il existe d'autres stratégies potentielles que vous pouvez utiliser pour minimiser les risques pour le personnel et les patients.

Ceux-ci inclus:

  • Télémédecine pour toutes les visites ne nécessitant pas d'examen physique, y compris par exemple des consultations, des examens, des rendez-vous d'enseignement d'injection

  • Options à distance pour la signature du consentement

  • Le retard du cycle transfert d'embryons décongelés - commence indéfiniment

  • Retarder les transfert d'embryon (implémentation de tous congeler) indéfiniment

  • Réduction des visites de suivi non essentielles Dépistage téléphonique des patients avant de se présenter aux rendez-vous Dépistage en personne des patients et des visiteurs lors d'une présentation à la clinique

  • Limiter les visiteurs accompagnés (partenaire uniquement si applicable par exemple) Heures d'arrivée décalées pour le suivi des rendez-vous Décisions concernant les rendez-vous de surveillance manqués ou l'annulation du cycle en cas de malaise du patient

  • Examen des EPI pour les gouttelettes et les précautions de contact avec tout le personnel

  • Élaborer des stratégies et des protocoles de préparation aux situations d'urgence pour tenir compte pénurie de personnel pénuries d'approvisionnement respect des directives de clôture

  • Identification des chefs d'équipe COVID-19 Nettoyage accru des espaces communs de la clinique et des consultations / examens / procédures

  • Messages de la clinique aux patients concernant le COVID-19 et son impact sur les soins (par exemple par e-mail ou page Web)

Adapté de Bortoletto & Hariton (2020)

En ce qui concerne les voyages, l’administrateur en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a conseillé aux Canadiens de «reporter ou d’annuler tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada». En ce qui concerne le COVID et le risque pour le fœtus pendant la grossesse, il y a très peu de données, mais nous soutenons le Bulletin de l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM): COVID-19: SUGGESTIONS SUR LA GESTION DES PATIENTS QUI SONT EN TRAITEMENT DE L'INFERTILITÉ OU SOUHAITENT UNE GROSSESSE. Lien ici


 Mise à jour le 17 mars 2020

La SCFA tient à remercier le comité exécutif de son groupe d'intérêt spécial en counseling pour avoir fourni les informations suivantes sur l'adaptation en ces temps incertains.

Si vous vous sentez perturbé par les événements récents concernant COVID-19, vous n'êtes pas seul. Faire face à l'incertitude n'est jamais facile. Et le changement peut être difficile à gérer pour beaucoup dans le meilleur des cas. Dans le cas de COVID-19, nous connaissons des changements rapides et un territoire inconnu. Nous aimerions profiter de cette occasion pour partager certaines stratégies de gestion de l'incertitude en cette période difficile. (Veuillez voir le page Faire face à l'incertitude dans le menu à la droite de cette page).

La SCFA se soucie de votre santé et de votre sécurité physiques, mais aussi de votre santé mentale et du bien-être de votre famille alors que nous nous adaptons à cette pandémie mondiale en évolution rapide. Pour cette raison, nous avons voulu partager avec vous les ressources importantes suivantes, que vous pouvez également partager avec les patients exprimant leur inquiétude:

Ressources du gouvernement du Canada pour les entreprises canadiennes:
https://www.tradecommissioner.gc.ca/campaign-campagne/ressources-entreprises-COVID-19-business-resources.aspx?lang=fra 
 
Fédération canadienne des entreprises indépendantes: information et service d'assistance téléphonique (prêt à aider les non-membres de la FCEI)
https://www.cfib-fcei.ca/en/tools-resources/covid-19-coronavirus-business

Gérer l'anxiété coronavirus:
https://www.verywellmind.com/managing-coronavirus-anxiety-4798909 
 
https://www.mindful.org/covid-anxiety-is-also-contagious-heres-how-to-calm-down-america/ 
 
Organisation mondiale de la santé pour protéger votre santé mentale: 
https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/mental-health-considerations.pdf?sfvrsn=6d3578af_8
 
Service de garde d'urgence gratuit pour les travailleurs de la santé au Québec - Informations sur l'inscription:
https://www.quebec.ca/en/family-and-support-for-individuals/emergency-daycare-services/ 
 
Information concernant COVID-19 de l'Association canadienne de psychologie et ressources pour l'anxiété / le stress:
https://cpa.ca/covid-19/

Conseils pour ceux qui restent à la maison avec leurs enfants et pratiquent l'éloignement social:
https://globalnews.ca/news/6671617/coronavirus-kids-activities/

 
Liens de la Société canadienne du cancer concernant le cancer et COVID-19 ainsi que le soutien par les pairs en ligne:
http://www.cancer.ca/en/?region=qc&s_src=emc-mm-nw&s_subsrc=covid19-bullet2-en_covid2020&utm_source=emc-mm-nw&utm_content=covid19-bullet2-en&utm_campaign=covid20

https://cancerconnection.ca/home?s_src=emc-mm-nw&s_subsrc=covid19-bullet3-en_covid2020&utm_source=emc-mm-nw&utm_content=covid19-bullet3-en&utm_campaign=covid2020

Nous savons qu'un long chemin nous attend potentiellement. Nous sommes là pour vous soutenir et nous voulons vous faire savoir que nous apprécions tout ce que vous faites pour vos patients et la société, non seulement lors d'une crise de santé publique, mais en tout temps.

Vous pouvez trouver les ressources suivantes utiles:

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

Gouvernement du Canada:

https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/health-professionals.html

https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection.html

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC)

https://www.sogc.org/en/content/featured-news/sogc-statement-coronavirus.aspx

Ressources en santé mentale pour les étudiants:

http://www.peelschools.org/parents/student-health/coronavirus/MHresources/Pages/default.aspx 


Mise à jour de la SCFA sur COVID-19 #1 le 13 mars 2020

Chers membres:

Au fur et à mesure que de nouveaux développements dans l'épidémie de COVID et les stratégies d'atténuation pour limiter sa propagation émergent, les cliniques de fertilité doivent prendre des décisions difficiles sur les services qu'elles fourniront ou ne fourniront pas, et certaines envisagent même la fermeture.

La CFAS recommande que chaque région suive ses directives respectives en matière de santé publique et du gouvernement du Canada. Cependant, en plus des stratégies de prévention et de contrôle des infections telles que se laver souvent les mains, se couvrir la toux et les éternuements et éviter les contacts avec les autres en cas de malaise, il existe d'autres stratégies potentielles que vous pouvez utiliser pour minimiser les risques pour le personnel et les patients.

Ceux-ci inclus:

  • Télémédecine pour toutes les visites ne nécessitant pas d'examen physique, y compris par exemple des consultations, des examens, des rendez-vous d'enseignement d'injection

  • Options à distance pour la signature du consentement

  • Le retard du cycle FET commence indéfiniment

  • Retarder les ET (implémentation de tout bloquer) indéfiniment

  • Réduction des visites de suivi non essentielles

  • Dépistage téléphonique des patients avant de se présenter aux rendez-vous

  • Dépistage en personne des patients et des visiteurs lors d'une présentation à la clinique

  • Limiter les visiteurs accompagnés (partenaire uniquement si applicable par exemple)

  • Heures d'arrivée décalées pour le suivi des rendez-vous

  • Décisions concernant les rendez-vous de surveillance manqués ou l'annulation du cycle en cas de malaise du patient

  • Examen des EPI pour les gouttelettes et les précautions de contact avec tout le personnel

  • Élaborer des stratégies et des protocoles de préparation aux situations d'urgence pour tenir compte

  1. pénurie de personnel

  2. pénuries d'approvisionnement

  3. respect des directives de clôture

    Identification des chefs d'équipe COVID

  • Nettoyage accru des espaces communs de la clinique et des consultations / examens / procédures

  • Messages de la clinique aux patients concernant le COVID et son impact sur les soins (par exemple par e-mail ou page Web)

    Adapté de Bortoletto & Hariton (2020)

    En ce qui concerne les voyages, l’administrateur en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a conseillé aux Canadiens de «reporter ou d’annuler tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada».

    En ce qui concerne le COVID et le risque pour le fœtus pendant la grossesse, il y a très peu de données, mais nous soutenons le Bulletin de l'American Society for Reproductive Medicine (ASRM): COVID-19: SUGGESTIONS SUR LA GESTION DES PATIENTS QUI SONT EN TRAITEMENT DE L'INFERTILITÉ OU SOUHAITENT UNE GROSSESSE. Lien ici


Mis à jour le 25 février 2020

Chers membres:

Selon le site Web du gouvernement du Canada, COVID-19 (Corona Virus Disease 2019) est une maladie qui a provoqué une éclosion de maladie respiratoire, y compris une pneumonie, à Wuhan, en Chine, à la fin de 2019 et au début de 2020. Depuis lors, des cas ont été signalés dans plusieurs autres domaines, dont le Canada.

On sait très peu de choses sur l'impact de COVID-19 sur la reproduction et la grossesse. Cependant, la grossesse augmente la sensibilité aux infections respiratoires et les infections respiratoires graves pendant la grossesse peuvent conduire à un accouchement prématuré et à un accouchement. À ce titre, nous recommandons que les patients et leurs partenaires évitent les voyages non essentiels dans les régions où un nombre croissant de cas de COVID-19 sont signalés.

Nous reconnaissons qu'il s'agit d'une situation fluide et recommandons à tous les membres de surveiller les agences de santé publique pour les directives officielles et les informations sur les éclosions.

Toutes les personnes en contact avec les patients ont un rôle essentiel à jouer pour aider à identifier, signaler et gérer les cas potentiels de COVID-19. Nous encourageons tout le monde à suivre de bonnes pratiques d'hygiène, notamment en se lavant souvent les mains, en se couvrant la toux et les éternuements et en évitant tout contact avec les autres en cas de malaise.

Vous pouvez trouver les ressources suivantes utiles:

Gouvernement du Canada:

https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/health-professionals.html

https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection.html

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC):

https://www.sogc.org/en/content/featured-news/sogc-statement-coronavirus.aspx